grandtraitsblog4.jpg

Vous êtes à la rubrique : “EVS”

Pour retourner à l’accueil, cliquer au milieu du bandeau noir ci-dessus.

grandtraitsblog4.jpg


ANNÉE SCOLAIRE 2012/2013

- 10 000 EV aide à la direction à la rentrée 2013/2014

- Mardi 18 juin 2013 

Le ministère de l’Éducation Nationale a annoncé mardi dernier le recrutement d’environ 10.000 personnes à la rentrée scolaire pour l’aide « administrative et éducative » des directeurs d’école. Les accompagnateurs d’enfants handicapés seront prioritaires…. Lire l’article : >>>
Ces personnels seraient recrutés entre septembre et novembre 2013. Le ministère de l’Éducation nationale aurait obtenu du ministère du Travail que ces emplois précaires soient pourvus par des personnels « plutôt jeunes et plutôt diplômés, niveau bac à bac + 2 ». De fait, les missions qui leur seraient confiées sont élargies. Elles combineraient aide administrative et aide éducative (aide à la surveillance, à l’accompagnement, aide aux enseignants…) Une fiche de poste recensant les activités qui pourraient leur être confiées est en cours de rédaction. Les contrats initiaux seraient de 12 mois, leur temps de travail hebdomadaire de 24 heures. Concernant la question de leur formation, le ministère aurait obtenu des crédits spécifiques dont il faudra vérifier la réalité sur le terrain.
Et lire la suite >>>

grandtraitsblog4.jpg

+

ANNÉE SCOLAIRE 2011/2012,

Le ministre de l’Éducation Nationale

Vincent Peillon et les AVS

- Jeudi 31 mai 2012
Nous regrettons, monsieur le ministre de l’Éducation Nationale : le personnel auxiliaires de vie scolaire est majoritairement composé d’Employés de Vie scolaire. Lire la suite sur le site « Humeur et fureur des précaires » >>>

grandtraitsblog4.jpg


Disparition programmée des EVS-AVS

à compter de juin 2012

Dans le “ Rapport du Gouvernement au Parlement sur la mise en œuvre de la politique nationale en faveur des personnes handicapées-février 2012”, il est précisé au titre des mesures d’accompagnement scolaire des enfants handicapés (page 151)  pour la rentrée 2012-2013

Le Gouvernement entend prévoir des moyens pour garantir un accès aux savoirs de qualité, répondant aux besoins de tous les élèves et de tous les étudiants handicapés :

  • A la rentrée 2012, les contrats aidés seront remplacés progressivement par des professionnels mieux formés, plus qualifiés, sur des contrats de trois ans renouvelables une fois, pour accompagner les élèves ;

  • Pour ce faire, dès la rentrée 2011, des assistants de scolarisation qualifiés sont recrutés, sous contrat de droit public, afin de faire face à la montée en charge de la scolarisation en milieu ordinaire et de s’assurer qu’aucun élève ne reste sans solution d’accompagnement. Ces personnels, dont les missions seront définies par un texte règlementaire, ont vocation à accompagner de manière mutualisée des élèves handicapés qui ne relèvent pas d’une aide individuelle mais pour lesquels une aide mutualisée est nécessaire ;

  • Un accompagnement individuel plus professionnalisé sera instauré, en poursuivant la réflexion sur les personnels qui sont destinés à l’accompagnement des enfants et des jeunes dans leurs différents lieux de vie (école et hors temps scolaire) et qui sont gérés en partenariat avec les associations ;

meprissocialOn peut demeurer stupéfait de constater qu’il soit maintenu dans les années à venir une politique d’exclusion, à l’égard de  42 500 salariés précaires  EVS-AVS n’ayant pour seul tort de bénéficier d’un contrat aidé (statut privé) au sein de l’éducation nationale ou l’enseignement privé;.

Prétexter que ces salariés précaires EVS-AVS seraient remplacés par des professionnels (ce qui restent à démontrer) mieux formés, plus qualifiés autrement dit des assistant éducation, c’est déjà en soi une forme insidieuse de discrimination professionnelle inadmissible digne de thèse, de théorie de pensée propre au Front national.

Par ailleurs, il faut disposer d’une grande  dose de sadisme et de perversité mentale pour affirmer que, tout en décrétant la mise en œuvre de l’exclusion de 42 500 salariés précaires EVS-AVS, vouloir  “poursuivre la réflexion sur les personnels qui sont destinés à l’accompagnement des enfants et des jeunes dans leurs différents lieux de vie…qui sont gérés en partenariat avec des associations. Au chapitre du mépris social, professionnel, appliqué à des salariés précaires de l’éducation nationale, on ne fait pas mieux. Nous ne sommes pas assez naïfs non plus pour ne pas savoir que des associations de handicap  ayant fait du mépris social, professionnel à l’égard des salariés EVS-AVS leur fond de pensée y verront là également une belle opportunité à venir  d’appliquer leur thèse sociale digne de extrême droite.

Il est bien évident que le maintien d’une telle politique d’exclusion, de discrimination doublée d’une absence totale de réflexion future sur le devenir professionnel des salariés EVS-AVS au détriment de leur collègue assistant éducation AVS ne bénéficiera d’aucune  mansuétude future en matière d’action syndicale revendicative.  Cette dernière  passera par l’accentuation    d’un  soutien ferme à la détermination montante des 42 500 salariés EVS-AVS de l’éducation nationale et de l’enseignement privé d’obtenir par voie de justice prudhommale dignité et reconnaissance professionnelle.

Édité par Humeur et fureur des précaires :  >>>

- EVS... dans _ essai6

• VENEZ À LA « RÉUNION DU MERCREDI »

POUR PRÉVOIR LES ACTIONS

POUR NOUS DÉFENDRE ICI

grandtraitsblog4.jpg

,

Aide administrative : un premier pas… insuffisant,

- 8 septembre 2011 :Le ministère a annoncé, vendredi 9 septembre, le recrutement de 4 000 nouveaux contrats aidés pour l’aide administrative. C’est un premier pas, mais on reste loin du compte. Depuis la rentrée, les non renouvellements et annulations de recrutements se sont poursuivis sur le terrain, sans prise en compte des personnels concernés. Ce seront près de 10 000 écoles qui auront été touchées.

Le SNUipp-FSU continue à porter des exigences fortes pour la direction et le fonctionnement de l’école : les questions concernant la redéfinition des missions assignées aux directeurs, le temps accordé pour effectuer les tâches, la création d’un métier qualifié d’assistant administratif doivent être clairement posées. Des évolutions sont nécessaires. Plus d’infos

grandtraitsblog4.jpg

• 2 000 assistants de scolarisation au handicap à la rentrée ?

- 5 septembre 2011 :A la conférence nationale du handicap, 2 000 nouveaux « auxiliaires de scolarisation  » étaient annoncés. Or il ne s’agit que d’un glissement d’emplois sous contrats aidés remplacés par des emplois sous contrat public d’assistants d’éducation. Explications >>>

grandtraitsblog4.jpg

,

Plus de 150 EVS des Pays de Loire

ont déposé leur dossier aux Prud’hommes…

Enregistrement vidéo d’Armindo, EVS

.

,

DIRECTION D’ÉCOLE : effet d’annonce ou réalité concrète ?

Le ministre Luc Chatel a annoncé au SNUipp-FSU que la direction d’école serait susceptible de retrouver son aide administrative perdue. Effet d’annonce ou réalité concrète ? Le SNUipp-FSU a décidé d’interpeller partout les inspecteurs d’académie sur la concrétisation rapide de ces annonces.

Depuis un an, un grand nombre de directeurs et directrices se sont vus retirer l’aide administrative dans leur école.
Le ministre Luc Chatel a annoncé au SNUipp-FSU que les 500 millions d’euros en faveur de l’emploi, seraient susceptibles très bientôt de permettre le retour de l’aide administrative des directeurs d’école à son niveau initial, notamment pour l’année 2011-2012.
S’agit-il de nouveau d’un effet d’annonce ou d’un engagement ferme ? Pour le SNUipp, il y a urgence que cette hypothèse se traduise concrètement dans les écoles, chaque directeur devant à nouveau bénéficier d’une aide administrative.
Le SNUipp-FSU a décidé d’interpeller partout les inspecteurs d’académie sur la concrétisation rapide de ces annonces. Il appelle les directrices et les directeurs, comme l’ensemble des enseignants, à envoyer la carte pétition « direction d’école : halte à la surcharge ! ».
Alors que les tâches des directeurs et directrices des écoles primaires ne cessent de s’alourdir, le SNUipp-FSU demande que des discussions soient ouvertes pour que soit mieux défini et reconnu leur travail. Il exige une augmentation du temps de décharge pour toutes les écoles, une revalorisation indiciaire et l’attribution d’une aide administrative pérenne et statutaire. Ces demandes seront au coeur de la journée de manifestations le 19 mars. 
>>> Lien :
Carte pétition & communiqué

Les organisations syndicales viennent d’initier une pétition pour défendre les droits des EVS et réclamer pour eux de meilleures perspectives d’insertion professionnelle mais aussi de revendiquer la reconnaissance de nouvelles missions indispensables pour le fonctionnement du système éducatif.

Le 18 octobre, les secrétaires généraux du SE-UNSA, du Sgen-CFDT, de la CGT éduc’action et du SNUipp s’adressaient au ministre de l’éducation nationale et au ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique. Leur demande, être reçus par les ministres pour essayer de trouver des solutions au non renouvellement des postes d’emplois de vie scolaire. Ces derniers vont en effet se retrouver au chômage alors que les ministères n’ont pas rempli leurs obligations de formation.

Les organisations syndicales viennent de prendre l’initiative d’une pétition qui s’adresse, bien sûr, aux EVS mais plus largement à l’ensemble de la communauté éducative. Il s’agit à la fois de défendre les droits des EVS et réclamer pour eux de meilleures perspectives d’insertion professionnelle mais aussi de revendiquer la reconnaissance de nouvelles missions indispensables pour le fonctionnement du système éducatif.

Un amendement adopté par la commission des affaires culturelles et introduit dans la petite loi adoptée le 17 novembre (= sortie de l’assemblée nationale), modifie la répartition des crédits et reporte 20 millions d’euros vers le financement des contrats aidés. Ces crédits sont pris sur le budget consacré aux heures supplémentaires du second degré. L’amendement destinait ce déplacement de 20 milions à des créations de postes. Il faudra le faire confirmer au Sénat.

- La lettre des organisations syndicales aux ministres

PDF - 87.6 ko
Courrier intersyndical

grandtraitsblog4.jpg

Du nouveau pour les EVS dans les écoles

2O millions d’euros viennent d’être affectés au financement des emplois de vie scola

ire remplissant les missions d’aide administrative et d’accompagnement des élèves en situation de handicap. La bataille pour en faire de véritables métiers n’est pas pour autant terminée.

Un amendement concernant le budget 2011 vient d’être adopté à l’assemblée nationale. Il affecte 20 millions d’euros inscrits au programme enseignement scolaire du second degré et destinés au paiement des heures supplémentaires, au financement des emplois vie scolaire (programme vie de l’élève). Ce transfert devrait pouvoir permettre le renouvellement ou le réemploi de contrats d’EVS affectés à l’aide administrative et à l’accompagnement des élèves en situation de handicap au moins pour l’année 2011.

Les syndicats investis

Lors des auditions auprès des parlementaires, le SNUipp s’est fortement investi sur cette question au moment où de nombreuses personnes affectées à l’aide administrative voyaient leurs contrats non renouvelés. Avec le SE, le SGEN et la CGT, le SNUipp s’était adressé au Ministère de l’Education Nationale et au Ministère du Travail. Actuellement, les quatre organisations appellent à signer une pétition nationale. La bataille n’est donc pas terminée.

Une bataille loin d’être terminée

Le SNUipp s’adresse aux sénateurs pour que cet amendement soit confirmé au Sénat. La question de la précarité de ces emplois n’est pas pour autant réglée ce qui nécessite de créer deux véritables métiers d’aide à la direction et d’accompagnement à la scolarité des élèves en situation de handicap.

grandtraitsblog4.jpg

,

EVS : La lettre aux ministres pour une durée de 26 heures pour tous les contrats renouvelés signés avant le 1er janvier 2010 :

- 2 décembre 2010  – Site du Snuipp.fr           

EVS1-2 dans _

Le SNUipp a écrit le 29 novembre un courrier aux ministres du Travail et de l’Éducation nationale leur demandant l’application partout en France de la circulaire règlementant le renouvellement des contrats d’avenir depuis le 1er janvier 2010 et qui prévoit une durée de 26 heures par semaine.Le SNUipp a écrit lundi 29 novembre au ministre de l’Education nationale Luc Chatel et à celui du travail Xavier Bertrand pour leur demander « à ce que tout renouvellement supplémentaire de contrat CAE-CUI proposé aux personnels embauchés initialement en CAV soit effectivement d’une durée de 26 heures ». C’est en effet ce que prévoit la circulaire réglementant règlementant le renouvellement« à compter du 1er janvier 2010 » des contrats avenir (CAV). Or, cette règle est loin d’être appliquée partout. « Ces prescriptions ne sont pas respectées »dans plusieurs départements, écrit le syndicat, citant par exemple les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Savoie, le Tarn ou le Vaucluse, où« des contrats sont proposés à hauteur de 20 heures à des EVS passant en CAV ou CUI »avec toutes les incidences que cela entraine sur leur revenu et sur leur situation déjà précaires.

PDF - 71.8 ko   EVS : la lettre aux ministres

grandtraitsblog4.jpg

,

EVS non renouvelés

Publié le jeudi 18 novembre 2010 Site SNUIpp

• A noter : documents importants en fin d’article

Tous les EVS dont le contrat arrivait à échéance et qui n’avaient pas encore été renouvelés, ne le seront pas. Les budgets alloués à cet effet sont épuisés.

Les derniers contrats renouvelés l’ont été vendredi dernier 5 novembre. Ce sont les services de Pôle Emploi qui ont été chargés du sale boulot : plusieurs EVS qui devaient voir leur contrat renouvelé dans les semaines à venir ont été avertis vendredi dernier, en début d’après-midi, qu’ils devaient immédiatement se rendre à l’Inspection Académique pour y récupérer leur dossier, aller le faire signer par le lycée David d’Angers et le porter à l’agence Montesquieu de Pôle Emploi, tout cela avant 15 h.

Ceux qui sont arrivés à David d’Angers après 15 h ont été avisés par Pôle Emploi qu’il était trop tard.

A notre connaissance, plusieurs dizaines d’écoles sont concernées. Ce comportement de l’Administration est inadmissible, tant sur le fond que sur la forme. Quand les EVS ont été recrutés, ils ont été informés qu’ils verraient leur contrat renouvelé à concurrence du maximum autorisé (24 ou 36 mois suivant le type de contrat initial). Les écoles concernées ont eu la même information.

Déjà, au mois de septembre dernier, nous avions été informés par l’IA que les EVS “aide à la direction” étaient contraints d’accepter de prendre en charge sur une partie de leur temps les enfants en situation de handicap. Puis l’IA a écrit aux écoles pour préciser que les EVS déjà en poste verraient leur contrat renouvelé, mais qu’ils n’y aurait plus de nouvelle embauche. Et maintenant, on apprend que les contrats des EVS actuellement en poste ne seront pas renouvelés. Comme à son habitude, l’Éducation Nationale n’assume rien, elle se cache derrière les services de Pôle Emploi.

Il faut dire que la direction de Pôle Emploi ne s’embarrasse pas de scrupules. Dans une circulaire interne, elle précise aux salariés de Pôle Emploi comment ils doivent s’y prendre. Vous pourrez lire ci-dessous quelques morceaux choisis de cette circulaire :

Nos objectifs CUI CAE sont atteints dans la région et de ce fait, l’enveloppe budgétaire est épuisée… et ne sera pas abondée d’ici la fin de l’année.
Principes de traitement dans l’ordre suivant :
1) Traitement du stock en urgence
En tout état de cause et quelle que soit la date de signature, plus aucune convention réceptionnée… après le lundi 8 novembre 2010 ne pourra faire l’objet d’un enregistrement, sauf dérogation…
2) Traitement des nouvelles demandes jusqu’au 15 décembre
- AVSH : une demande de dérogation individuelle pourra être accordée au cas par cas…
- Nouvelle convention… : le dispositif CUI CAE est suspendu. Vous pouvez négocier avec des reports de date de la convention et date d’embauche à partir du 1er janvier 2011
- Renouvellement de convention tout employeur : Les renouvellements sont refusés… En principe, le refus de CUI CAE n’a pas à être notifié par écrit… En cas de demande écrite de conventionnement, il est possible d’y opposer une décision implicite de rejet (silence de 2 mois)..
.”

On ne peut qu’être révoltés devant tant de cynisme. On appréciera tout particulièrement la notion de “traitement du stock”, mais aussi les consignes de non réponse aux courriers de contestation des EVS. Tout cela n’est que le reflet de la politique menée qui n’est elle-même qu’une des conséquences des restrictions budgétaires décidées par le gouvernement pour tenter de boucher le déficit abyssal de l’État, conséquence de la crise monétaire de 2008.

Le SNUipp-FSU, la CGT Éducation, Sud Éducation et l’Unsa Éducation appellent donc tous les personnels précaires, mais aussi tous les collègues des écoles, directeurs et adjoints, à manifester mercredi 1er décembre 2010 à 15 heures devant la préfecture de Maine et Loire, place Michel Debré à Angers.

Documents :

PDF - 60.1 ko

circulaire dérogation
PDF - 104.4 ko
info interne pôle emploi non renouvellement contrat
PDF - 29.7 ko
fiche dérogation

grandtraitsblog4.jpg

,

Alerte : EVS contrat non renouvelés

Nous venons d’apprendre que tous les EVS dont le contrat arrive à échéance et qui n’ont pas encore été renouvelés,  ne le seront pas. Les budgets alloués à cet effet sont épuisés. Les derniers contrats renouvelés l’ont été vendredi dernier 5 novembre. Ce sont les services de Pôle Emploi qui ont été chargés du sale boulot : plusieurs EVS qui devaient voir leur contrat renouvelé dans les semaines et mois à venir ont été avertis vendredi dernier, en début d’après-midi, qu’ils devaient immédiatement se rendre à l’Inspection Académique pour y récupérer leur dossier, aller le faire signer par le lycée David d’Angers et le porter à l’agence Montesquieu de Pôle Emploi, tout cela avant 15 h. Ceux qui sont arrivés à David d’Angers après 15 h ont été avisés par Pôle Emploi qu’il était trop tard. A notre connaissance, plusieurs dizaines d’écoles sont d’ores et déjà concernées.
Ce comportement de l’Administration est inadmissible, tant sur le fond que sur la forme. Quand les EVS ont été recrutés, ils ont été informés qu’ils verraient leur contrat renouvelé à concurrence du maximum autorisé (24 ou 36 mois suivant le type de contrat initial)
. Les écoles concernées ont eu la même information.*

Mais déjà, au mois de septembre dernier, nous avons été informés par l’IA que les EVS “aide à la direction” étaient contraints d’accepter de prendre en charge sur une partie de leur temps les enfants en situation de handicap. Puis l’IA a écrit aux écoles pour préciser que les EVS déjà en poste verraient leur contrat renouvelé, mais qu’ils n’y aurait plus de nouvelle embauche. Et maintenant, on apprend que les contrats des EVS actuellement en poste ne seront pas renouvelés. Pire, ce n’est pas l’Education Nationale qui assume cette décision, elle se cache derrière les services de Pôle Emploi, à qui, au passage, elle essaie de faire porter le chapeau.
Cette situation est en réalité une des conséquences des restrictions budgétaires décidées par le gouvernement pour tenter de boucher le déficit abyssal de l’État, conséquence de la crise monétaire de 2008.
Le SNUipp 49 va prendre un certain nombre d’initiatives, en lien avec les autres organisations syndicales. D’ores et déjà, nous demandons à tous les collègues directeurs de faciliter la venue de leurs EVS à la réunion d’information syndicale qui se tient à leur intention mardi prochain 16 novembre de 14 h à 17 h, à la bourse du travail d’Angers. Nous appelons tous les directeurs qui le peuvent (ceux qui sont en décharge de service par exemple) à se joindre à cette réunion. 

evstermin.jpg

* Télécharger ICI le courrier ci-dessus, courrier de l’Inspectrice d’Académie d’Angers qui a écrit, le 10 septembre 2010, que les contrats seront renouvelés…

grandtraitsblog4.jpg

,

Les Emplois Vie Scolaire, C’EST TERMINÉ !

Tous les postes d’assistance à la direction de l’école

vont être supprimés….

“fenêtres sur  cours” du 20 septembre 2010

evsfini21092010.jpg

grandtraitsblog4.jpg

,

- Jeudi 2 septembre 2010

La surprise du chef de la rentrée : dans plusieurs départements les inspecteurs d’académie viennent d’annoncer la suppression d’emplois d’EVS, pourtant nécessaires au bon fonctionnement des écoles. Outre les diverses tâches qu’ils remplissent dans les établissements avec les équipes, les EVS assistent les directrices et directeurs pour tout ce qui concerne le travail administratif, particulièrement lourd dès la rentrée. Voici donc encore une mesure qui ne va pas dans le sens de l’amélioration des conditions de travail dans les écoles.
Une note de début juillet issue de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle a en effet demandé aux Préfets « d’inscrire leur mobilisation pour l’emploi dans un cadrage budgétaire contraint qui implique une stricte mesure des flux et des paramètres de prise en charge ». Du coup les rectorats sont priés de répartir entre les différents départements les suppressions nécessaires. Ce sont des milliers de postes qui sont en jeu et qui s’ajoutent aux 16 000 postes dans l’éducation nationale. Les coupes seraient de 80 dans la Drôme, 160 en Haute-Savoie, 357 dans les Bouches-du-Rhône, 120 dans l’académie de Besançon. Ailleurs comme dans le Haut-Rhin ou le Var aucun recrutement ni renouvellement de contrat ne seraient possibles.
Le ministre avait reconnu la nécessité d’améliorer le fonctionnement des écoles et de fournir aux directrices et directeurs d’école une aide pour leurs missions.
Le SNUipp s’est adressé à Luc Chatel pour demander l’annulation de ces suppressions et réaffirmer sa demande de reconnaissance de ces emplois par la création de postes pérennes et statutaires.

grandtraitsblog4.jpg

Voir et télécharger ICI le courrier stupéfiant et inattendu reçu par Pôle-emploi concernant les CAE/CUI.

grandtraitsblog4.jpg

Pétition unitaire.

• Appel des organisations syndicales du Maine et Loire

logofsu.gif  logocgtducsanstrait.jpg   logocfdtsgen.jpg seunslogo.jpg  logosud.vignette

EVS : Personne ne doit se retrouver sans solution !

    Pétition à télécharger, à imprimer et à faire signer au plus grand nombre !

Vous pourrez les déposer signées, à la Bourse du Travail d’Angers place Imbach.

grandtraitsblog4.jpg

réponses desactivées




mamoudoukane |
Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GUAT Clément
| demoli
| Objectif CAPA