grandtraitsblog4.jpg

 

Vous êtes à la rubrique : “Actions” 

Pour retourner à l’accueil, cliquer au milieu du bandeau noir ci-dessus.

grandtraitsblog4.jpg

ANNÉE SCOLAIRE 2014/2015

Samedi journée formidable de manifestation des AESH, des ex AVS, des EVS, des Gilets Jaunes, des parents, des élèves porteurs de handicap, dans les rues de Paris à l’appel du Collectif Citoyen Handicap. Quel dommage pour celles et ceux qui ne sont pas venu-e-s ! Nous avons été reçu au ministère de la Santé, des avancées vont avoir lieu dans les MDPH concernant les dossiers et les délais de traitement, le diplôme des AESH est en cours de finalisation, il sera abouti et mis en place à la rentrée 2015, confirmation du niveau IV. L’attachée du ministère de la santé en charge de la création du diplôme, Madame Lévy, a refusé de répondre à mes questions concernant les quelles délégations de syndicats, de parents, d’enseignants et d’associations AESH seraient présents lors des discussions sur les référentiels de ce diplôme …. En savoir plus >>>

grandtraitsblog4.jpg

ANNÉE SCOLAIRE 2013/2014

Conditions de recrutement et d’emploi

des accompagnants des élèves

en situation de handicap (AESH)

- Jeudi 26 juin 2014
SAM_0046

Monsieur Benoît Hamon avec Meryem Duval du Collectif Citoyen Handicap, 2 des mamans d’élèves porteurs de handicap, Vincent Collectif31, Éuphrasie Cubisole Collectif49 dans la cour du Ministère de l’éducation nationale ce jeudi 26 juin 2014, juste avant l’audience dont Laure du Collectif31a fait un très bon compte-rendu…à lire en cliquant sur le lien ci-dessous. Sont hors cadre de la photo, mais tout près, 3 autres maman et une élève, Laure Collectif31 et Hassane collectif92. Lire la suite >>>

grandtraitsblog4.jpg

 

Mardi 10 juin mobilisation

des AVS et des EVS du Maine et Loire

Déception et colère d’une petite trentaine d’AVS et des EVS devant l’inspection Académique d’ANGERS ce mardi 10 juin ! Colère d’avoir perdu une demi-journée de travail pour des clopinettes. L’audience étant prévue à 17 heures, les AVS et les EVS étaient sur place depuis 14h30 à attendre les 17 heures sans rien pouvoir faire, si ce n’est aller prendre un petit café au coin de la rue ! Rien sur les revendications générales concernant le métier d’AVS, que du cas par cas …. Et rien de plus que nous ne savons déjà concernant la parution du décret pour la cédéisation…..

Nous devons absolument tenir compte de ces propos qui reflètent la diversité des mentalités et des cultures, un autre regard sur la vie au quotidien qui ne satisfait pas, la méconnaissance du travail en amont réalisé pour mobiliser les personnels concernés. Si elles sont là c’est que le travail est déjà en route, une première étape est franchie … Ce sont les seules personnes à convaincre, quand elles le seront nous gagnerons !

Sur la France, globalement, toutes/tous les EVS et AVS en CAE/CUI devraient être reconduit-e-s et seulement 2400 AVS en AED seront cédéisé-e-s avant la rentrée 2014.

En savoir plus >>>

action du 10 juin 2014 copie

sam_0032

SAM_0030

grandtraitsblog4.jpg

Samedi 12 avril 2014 à Paris
Album : Samedi 12 avril 2014 à Paris

8 images
Voir l'album
 

grandtraitsblog4.jpg

0

Intervention du Collectif49 près de l’IEN

pour défendre une EVS

CR_Reunion_Georges_Brassens_17_03_14

Pour lire mieux et imprimer : fichier pdf CR_Réunion_EVS-École le 17_03_14

grandtraitsblog4.jpg

• C’ÉTAIT LE 12 AVRIL !

Samedi 12 avril 2014, Le Collectif 31 représenté par Laure et Véro et le Collectif49 représenté par Éuphrasie, nous nous sommes retrouvées là-bas à Paris ! Nous étions bien plus que 100000 dans la superbe manif ! C’était fantastique d’émotions, de joie, de force, d’énergie, de puissance. Une mention toute particulière pour les cotèges de sans-papiers. À refaire dans les plus brefs délais…. La prochaine fois, VENEZ TOUTES ET TOUS, vous serez comblez, rassuré-es, galvanisé-es par tant de solidarité, d’énergie, de force vive, CONVAINCU-es que nous pouvons y arriver en nous mobilisant TOUTES ET TOUS, ENSEMBLE ! …. NPA49 >>>

12 avril marchons

grandtraitsblog4.jpgv

Collectif handicap

• UNE MOBILISATION NATIONALE

DES AVS ET DES EVS en AED et en CAE/CUI

C’ÉTAIT LE 2 AVRIL TOUTE LA JOURNÉE

À PARTIR DE 9 HEURES ! 

La situation en France est simplement catastrophique !

- Des milliers d’enfants atteint de Handicap ne sont pas scolarisés
– Des milliers d’autres ne le sont que quelques heures
– Manque énorme d’Auxiliaire de Vie Scolaire
– Auxiliaire de Vie Scolaire avec Contrat Précaire
– Manque d’information dans les écoles

Pour toutes ces raisons, le collectif Citoyen Handicap appelle a se mobiliser le 2 Avril 2014, Journée internationale de la sensibilisation à l’autisme, en occupant pacifiquement tous les Rectorats de France, afin d’exiger un Vrai Changement.

Parents, Proches, Professionnels, Auxiliaire de Vie Scolaire, Jeunesse, Associations …. TOUS CONCERNÉS.

Amiens, Besançon, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Corse, Créteil, Dijon, Grenoble, Lille, Limoges, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Paris, Poitiers, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Versailles, Martinique, Île de la Réunion

• Groupe Informations, Adresses, Co-Voiturage sur Faceboock : >>>

• Allez à la Page Facebook du Collectif Citoyen Handicap

• Voir « mouvement national des AVS et EVS en colère » Faceboock >>>

• Voir le site « mouvement national des AVS et EVS en colère«  >>>

grandtraitsblog4.jpg

Compte-rendu CTSD du 4 septembre 2013 

Le Comité Technique Spécial Départemental qui s’est tenu mercredi matin, a procédé à plusieurs mesures d’ajustements de rentrée, concernant, notemment, les EVS et les AVS en CAE/CUI de droit privé.

• 300 nouveaux postes sont donc créés sur le département du Maine et Loire dont 198,5 postes d’AVSaccompagnants les enfants porteurs de handicap et 101,5 postes d’EVS aide administrative.

• La répartition des 101,5 postes d’EVS « administratifs » recrutées à la rentrée 2013/2014, est éffectuée par rapport à la taille de l’écoles :

-  3 classes sans décharge de direction : un-e seul-e salarié-e  avec un contrat de 10 heures dans une école et de 10 heures dans une autre.

- 8 et 9 classes avec une décharge de direction à 0,25 : un-e EVS avec un contrat de 20 heures.

- de 10 à 13 classes avec une décharge pour la direction à 0,50 : un-e EVS avec un contrat de 20 heures.

Si les écoles disposent déjà d’un-e AVS en CAE/CUI, dont la fonction d’accompagnement est égal ou inférieur à 9 heures, il ne leur sera pas accordé de complément pour le moment. Le temps restant (11 heures) sera consacré à l’appui éducatif ou à l’aide administrative. Si l’AVS est appelé-e à assurer un accompagnement dans une autre école, la situation sera réévaluée. 

Chaque école du Maine et Loire ne pourra dons pas recevoir d’EVS aide à la direction ! Un appel est donc lancé aux directeurs des établissements scolaires qui souhaitent travailler avec une EVS aide administrative. Ces directeurs s’engageront à signer une charte du Tuteur d’Employée Vie Scolaire et suivront une formation avec un module tutorat EVS.

La durée des contrats des EVS aide à la direction sera de 20 heures par semaine à raison d’un premier contrat signé pour 10 mois, puis de renouvellements éventuels de 7 mois x 2 ou de 14 mois x 1, soit 24 mois en tout.

• Concernant les 198,5 AVS recrutées à la rentrée 2013/2014, elles exerceront par rapport à un nombre d’heures attribué à l’enfant par la MDPH, avec mise à disposition (appui éducatif, aide administrative) si leur affectation est de 9 heures ou moins. Si l’AVS reçoit un complément d’accompagnement dans une autre école, la situation sera réévaluée.

• Dès le 13 septembre nous connaîtrons la distribution des EVS dans les écoles.

• Des informations plus précises nous seront données ultérieurement.

UNSA et Collectif49

Avis du Collectif49 : il est particulièrement indécent, discriminatoire et démagogique, de la part du gouvernement, de présenter ces nouvelles mesures de précarité comme étant des avancées professionnels pour les salarié-e-s. Il en est de même pour la rupture conventionnelle, pour l’ANl, idem pour la cédéisation d’une petite catégorie d’AVS, idem pour la nouvelle réforme des retraites en cours. Ce sont des démarches obsessionnelles des divers gouvernements qui se succèdent, afin de privatiser l’Éducation Nationale ine fine et faire de tous les salari-é-e-s, du privé comme du public, qu’ils soient tous soumis au régime capitaliste et libéral, aux actionnaires, aux banques, au patronat. Continuons de lutter contre, ne cessons pas de nous opposer encore plus fortement et fermement que dans les années passées.

grandtraitsblog4.jpg

 ANNÉE SCOLAIRE 2012/2013

Audience avec préfet et IE, le 12 juillet 2013

Nous avions demandé en mai dernier, une audience avec le Préfet de Maine et Loire afin de savoir exactement comment va s’articuler la rentrée 2013/2014 entre les CAE/CUI, les AED de droit public, les AVS, « les jeunes diplômé-e-s… Nous voulons aussi connaître la dotation d’EVS et avoir confirmation de l’application effective des règles de droit en direction des formations d’adaptation au postes et des formations qualifiantes, etc. …..

Nous avons reçu notre accord d’audience pour le vendredi 12 juillet. Le secrétaire Général de L’IA sera présent lui-aussi.

En revanche, Pôle Emploi a refusé de nous accorder un entretien, nous renvoyant à l’IA et au Préfet !

• Voir le courrier en réponse de Pôle Emploi >>>

• Voir le compte-rendu de l’audience à la Préfecture d’Angers du 12 juillet 2013 >>>

grandtraitsblog4.jpg

 

Le Snuipp 49, Sud Éducation 49, la CGT Éduc’action 49 Collectif49, UNSA appellent tous les Auxiliaires de Vie Scolaire, AVSi et AVSco en CAE/CUI (droit privé) et en AED (droit public) travaillant dans les écoles, collèges et lycées du département au rassemblement mardi 25 juin à 15 heures à l’Inspection Académiquerue Dupetit Thouars à Angers (à côté de la place Lafayette) 

Le renouvellement des contrats de droit privé pour les personnels à qui il reste encore des possibilités éventuelles à renouvellement nous a été assuré par l’administration lors de l’audience à l’Inspection Académique du 29 mai dernier.
Suite aux négociations entre le ministère et le SE-UNSA, 10 000 postes sur les 30 000 nouvellement créés seront dédiés à la direction d’école.
En ce qui concerne les AED, l’UNSA a lancé une pétition nationale en ligne le 4 juin ici : http://www.se-unsa.org/spip.php?article5740
Le ministère de l’Éducation Nationale a décidé de supprimer 2000 emplois d’Assistants d’Éducation pour la entrée prochaine. Cette décision concerne les collèges et les lycées (postes d’AVS et de surveillants en particulier), et quelques écoles. Cette décision aura des conséquences sur le renouvellement des contrats. Il est fortement question, entre autres, de réduire les horaires des AVS, voire de les mettre en statut « mutualisé ». Il y aura, bien évidemment, des conséquences à la baisse sur leurs salaires. Les AVS recruté-e-s en contrat aidé de droit privé (CAE/CUI) seront, eux aussi, touché-e-s par cette mesure, leur affectation pouvant être modifiée.
• Pour information, les suppressions de postes d’AED seraient directement liées à l’augmentation du SMIC. Le gouvernement n’ayant pas anticipé cette augmentation dans le budget AED, ce qui  contraindrait les rectorats à supprimer des postes. C’est donc un problème national et la raison pour laquelle la l’UNSA, le Collectif49 et la CFTC n’appellent pas à une grève locale. Pour un impact plus sérieux, il serait préférable d’appeler à une grève nationale. Mais l’UNSA, le Collectif49 et la CFTC nous associons au rassemblement devant la direction académique à 15h le mardi 25 juin puisque nous sommes sur le même mot d’ordre….
 
• Ensuite, Assemblée Générale à 17 h, à la Bourse du Travail d’Angers, place Imbach.
,
• Télécharger l’appel initial de Snuipp 49, Sud 49, CGT 49 ICI
,
grandtraitsblog4.jpg
Compte-rendu du Rassemblement
devant l’Inspection Académique
Du mardi 25 juin 

Personnels de vie scolaire, AED, AVS…

LA MOBILISATION CONTINUE
CONTRE LES SUPPRESSIONS DE POSTES

Avec 2000 postes supprimés nationalement, c’est un véritable plan social qui touche aujourd’hui les personnels des vies scolaires, alors que le gouvernement s’était engagé à ne supprimer aucun poste dans l’Education Nationale.

Dans le Maine-et-Loire, ce sont 20 postes d’AED/AVS qui disparaîtront à la rentrée 2013.

Le mardi 25 juin, de nombreuses vies scolaires se sont mobilisées contre les suppressions de postes qui touchent ces établissements du Maine-et-Loire. Cette journée de grève et de rassemblement a été une réussite :

  • 25 vies scolaires mobilisées, dont une dizaine comptant 100% de grévistes
  • des établissements avec des enseignant-es grévistes aux côtés des personnels de vie scolaire, notamment collèges Molière et Clémenceau de Cholet.
  • Entre 150 et 200 personnes rassemblées devant l’Inspection Académique à Angers

Des représentant-es de l’intersyndicale ont été reçu-es par le DASEN du Maine-et-Loire. Le peu de choses qui en est ressorti est scandaleux et inacceptable! Concernant les AED, le DASEN estime qu’il n’y a aucune perte de postes sur la surveillance, les suppressions ne touchant au final que l’accompagnement éducatif. Cette vision démontre une méconnaissance totale du métier d’AED : l’accompagnement éducatif fait partie intégrante de notre travail ! Pire, c’est un mépris insupportable pour les collègues qui s’investissent tout au long de l’année dans le soutien ou des projets extra-scolaires auprès des élèves.

Par ailleurs, des postes d’AVS sont remplacés par des CUI, contrats de droit privé, exonérés de cotisations patronales. Alors que pourtant une loi pour l’intégration des élèves handicapé-es existe, non seulement on ne créé pas d’emplois de fonctionnaires, mais on s’attaque aux postes censés répondre à cette loi !

L’assemblée générale des personnels, qui s’est tenue après le rassemblement, ne peut se satisfaire des déclarations du DASEN qui pour le moment refuse de revenir sur ces suppressions de postes. C’est pourquoi les personnels mobilisés appellent à une nouvelle journée d’action et de grève dès ce jeudi 27 juin. Nous appelons à se rassembler à 18h devant l’inspection académique lors du Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) pour s’opposer à la casse des vies scolaires et  du métier d’AED/AVS.

Il est évident que la seule journée de mardi ne peut infléchir le DASEN et le ministère sur les suppressions de postes. Il est donc essentiel que les personnels mobilisés ce mardi le soient de nouveau jeudi pour maintenir le rapport de force dans le département. Des équipes de vies scolaires se sont déjà déclarées prêtes à poursuivre le mouvement lors de la rentrée 2013.

POUR NOS EMPLOIS
POUR NOS CONDITIONS DE TRAVAIL
POUR LA QUALITE D’ENCADREMENT ET DE VIE DE NOS ELEVES

Non aux suppressions de postes!
Réembauche des AED, AVS… qui le souhaitent…

AED 25 juin 2013 devant IA Angers
Album : AED 25 juin 2013 devant IA Angers
Manifestation et rassemblement
8 images
Voir l'album
 

grandtraitsblog4.jpg,,

AUDIENCE du 29 mai 2013

avec l’INSPECTION ACADÉMIQUE Angers

Cette audience nous interpelle fortement ! Une contradiction sans explications a été affirmée par les responsables de l’Inspection Académiques concernant l’adaptation au poste, d’un volume horaire de 60 heures, des AVS (AED ou contrat CAE/CUI). La centaine d’AVS a réellement suivi cette adaptation au poste les mercredis sur leur temps de repos ! C’est illégal. Ou bien alors, ce temps « d’information » aurait dû être récupéré sur le temps de travail. Ce n’est pas ce qui s’est passé !

Nous rappelons à l’Inspection Académique ainsi qu’au gouvernement, que nous revendiquons la titularisation et la professionnalisation de notre métier. Nous n’acceptons plus d’être manipulé-es et abusé-e-s depuis si longtemps. N’oublions pas que le rapport des travaux interministériels sur la professionnalisation des accompagnants de jeunes handicapés n’est toujours pas d’actualité à ce jour alors que ce rapport aurait dû paraître au 15 avril 2013.  Nous appelons donc les AVS, EVS, AED à venir en nombre demander des explications à l’IA dans les jours qui viennent. Le jour et l’heure vous sera annoncé bientôt.

Télécharger au format .pdf :  Compte-rendu IA du 29 mai 2013

grandtraitsblog4.jpg

,

Délibéré du jugement en Appel de la 1ère tournée des EVS du 49

du 8 et 22 janvier 2013

Réunion du mercredi 23 janvier à 17 heures

Salle 117 de la CGT au 1er étage de la Bourse du Travail place Imbach à Angers.

Avec le Collectif49, les syndicats Snuipp, CGT Éduc’action, Sud Éducation et Maître Bougnoux qui a « décrypter » les arrêts de la Cour d’Appel.

Les juges de la Cour d’appel sont allé dans le sens du Procureur de la République qui a plaidé contre les indemnités du préjudice pour absence de formation. Puisque la requalification de notre CDD en CDI est confirmée par les magistrats, l’on ne peut plus, selon eux, exiger les indemnités d’un préjudice concernant un CDD qui n’existe plus ! Mais ces CDD en contrat aidé n’ont jamais existé non plus pour l’employeur s’ils n’existent plus pour les salarié-e-s ! En conséquence de quoi, est-il prévu que l’employeur rembourse toutes les subventions et les exonérations de charges qu’il a reçu pour chacun de nous? Le lycée employeur va -t-il oser faire un pourvoi en cassation ? Car il est condamné à nous verser, quand même et ce n’est pas rien !, 10 mois de salaire brut, au moins, pour les préjudices reconnus et validés par les juges de la Cour d’Appel, avec la reconnaissance de la requalification de notre CDD en CDI. À suivre….

 La décision des juges de la Cour d’Appel concernant les « Les 2 Dames de trèfles » >>>. Pour Mylène, sursis à statuer sur le pourvoi, en attente de la décision du Tribunal des Conflits qui doit trancher, une fois encore, sur la compétence de quel ordre judiciaire devra juger de sa réintégration à son poste …. Pour Élisabeth, elle gagne 14 000 € environ, mais devra, elle aussi mieux se pourvoir pour sa réintégration à son poste… À suivre…

• Jeudi 6 décembre 2012, une 4ème et nouvelle tournée, plus de 20 collègues EVS/AVS, ont défendu leurs droits devant les juges du Conseil de Prud’hommes d’Angers. La décision sera rendue le 28 février 2013.

À votre attention : nous précisons que ce n’est pas l’État, ce n’est pas le ministère de l’Éducation Nationale non plus, ni l’Inspection Académique qui fait éventuellement appel des décisions des juridictions Prud’hommes et Cour d’Appel. C’est l’EPLE, l’employeur des EVS/AVS en contrat aidé car il est responsable du management de ses salarié-e-s… Quant au gouvernement et au ministère de l’Éducation Nationale actuel et socialiste, ils ferment les yeux, ils laissent faire… Leur comportement est exactement identique au gouvernement de droite de monsieur Sarkozy !

grandtraitsblog4.jpg

ANNÉE SCOLAIRE 2011/2012,

• Suite à l’audience du 4 juillet (voir ci-dessous)

Lire l’article de Ouest-France

sur la conférence de presse du 06 juillet 2012  >>>

de l’audience du 4 juillet avec le Secrétaire Général

de l’inspection Académique du Maine et Loire

• Étaient présents :  le SNuipp49, l’UNSA 49, et des membres du Collectif49.

Le combat des EVS et des AVS en contrat de droit privé continue…..

Matignon a annoncé que les 14000 contrats EVS vont être renouvelés. Il y avait urgence puisque les EVS remplissant les missions d’aide à la direction d’école et d’accompagnement des élèves en situation de handicap voient leur contrats se terminer fin juin faute de financement.  Le Premier Ministre répond ainsi positivement à la demande du SNUipp-FSU, de la CGT Éduc’action, de Sud Éducation et de l’UNSA formulée par courrier ces jours derniers.
Cette décision ne concerne que les EVS qui sont encore éligibles, c’est à dire qui n’ont pas épuisé tous leurs droits à renouvellement. L’éligibilité dépend du type de contrat et de l’âge des personnes concernées :

- Pour ceux recrutés avant le 1er janvier 2010, c’est à dire les anciens CAV, le contrat ne peut excéder trois ans.

- Pour ceux recrutés après le 1er janvier 2010, il ne peut excéder deux ans.

- Pour ceux qui ont eu 50 ans au cours de leurs contrats successifs  soit en CAV  soit en CAE/CUI, ils peuvent être renouvelés jusqu’à concurrence de 5 ans.

- Pour ceux qui ont une reconnaissance de travailleur handicapé en CAV et en CAE/CUI, ils peuvent être renouvelés jusqu’à concurrence de 5 ans.

Le FSU/SNUipp, la CGT Éduc’action, Sud Éducation et l’UNSA revendiquent des emplois pérennes dans la Fonction Publique pour assurer les missions d’aide à la direction et d’accompagnement aux élèves en situation de handicap. Nous avons donc rencontré le Secrétaire Général de l’Inspection Académique, ce mercredi 4 juillet à 10 h 30, pour étudier avec lui toutes les demandes de renouvellement que nous aurons reçues. Mais hélas, gros problème : nous n’avons pas réussi à nous entendre sur ces renouvellements…..

Nous donnons donc rendez-vous à tous les EVS et à tous ceux qui veulent les soutenir, vendredi 6 juillet à 10 h, à la Bourse du Travail pour une conférence de presse.

* Compte-rendu en photos de cette matinée éprouvante du 4 juillet,  >>>

———————–

* Mercredi 30 mai, nous avons rencontré Monsieur BELOT député de Maine et Loire et adjoint en charge de l’Éducation auprès de monsieur le Maire d’Angers Monsieur BÉATSE.

Lundi 18 juin nous avons rencontrer Monsieur GOUA Député de Maine et Loire et Maire de Trélazé.

—————————-

Bourse du Travail place Imbach à Angers.

Cliquer sur la carte ci-dessous pour l’itinéraire

 

 • BON À SAVOIR

  Co-voiturage pour le choletais et toutes les communes alentours. Appeler le 06 84 58 81 45 pour les Réunions du mercrediles réunions d’informations, les actions diverses, les manifestations, etc…..

• Audience à Pôle Emploi du 14 décembre 2011 • 

Une délégation intersyndicale et des membres du Collectif49 ont rencontré les responsables de Pôle EmploiNous avions en effet été saisis du cas de plusieurs dizaines d’EVS en contrat aidé (Contrat Unique d’Insertion, anciennement Contrat d’Avenir) qui avaient été radiés de Pôle Emploi.

Cette radiation n’est pas sans conséquences, puisqu’elle peut priver les personnes concernées de certains droits connexes. Or tous les bénéficiaires des contrats aidés peuvent être inscrits comme demandeurs d’emploi, en catégorie 5, c’est à dire dans la catégorie des demandeurs d’emploi qui ne sont pas disponibles immédiatement, ce qui est le cas des EVS.

• Les responsables de Pôle Emploi que nous avons rencontrés vont informer tous les agents qui travaillent sur la plateforme téléphonique afin que cette mesure indispensable soit bien prise en compte et annoncée aux bénéficiaires pour qu’ils fassent valoir leur droit.

• Voici la marche à suivre désormais :
- Tous les bénéficiaires des Contrats Aidés qui reçoivent un complément d’allocation chômage doivent actualiser leur inscription tous les mois (comme n’importe quel demandeur d’emploi percevant des indemnités).
- Tous les autres, c’est à dire la grande majorité des EVS, peuvent être dispensés de l’actualisation. En revanche, quand leur contrat est renouvelé, il y a une période de latence entre la fin du premier contrat et la prise en compte par Pôle Emploi du nouveau contrat (c’est lié au délai de rédaction et de transmission des contrats de travail et des conventions entre l’employeur et l’état). La personne est donc radiée et doit absolument se ré-inscrire.
- Tous les bénéficiaires des Contrats Aidés qui sont actuellement radiés de Pôle Emploi doivent donc s’adresser au plus vite à l’agence Pôle Emploi dont ils dépendent pour demander leur ré-inscription en catégorie 5. En cas de difficulté envoyez un mail à l’adresse suivante pour expliquer votre problème : dt.49104@pole-emploi.fr. Merci d’envoyer une copie de ce mail à collectif49@orange.fr
- Toutes les personnes qui nous avaient informés de leur radiation ont été remis dans leur droit par les services de Pôle Emploi et a priori ré-inscrits. S’il y a encore des problèmes, vous pouvez nous contacter : 
collectif49@orange.fr

• Du jeudi 13 décembre 2011

AVIS DE TEMPÊTE

POUR L’ÉDUCATION NATIONALE !!

• ENCORE 40 EVS QUI GAGNENT LEUR PROCÈS

CONTRE L’ÉDUCATION NATIONALE À ANGERS !

Les détails sur OUEST-FRANCE ICI

«Ils nous mettent à la porte comme des malpropres. Cela fait mal de partir, de quitter nos établissements alors que nous avons tout réussi», témoigne Valérie, emploi vie scolaire à l’école primaire de La Ménitré..« Ce que nous voulons, c’est un vrai boulot, à temps plein ! »,complète Catherine, employée à la maternelle Saint-Exupéry, à Cholet…

La suite clic ici → 

 - Mardi 7 juin 2011

• Souvenez vous en avril 2011, les Prud’hommes ont donné raison aux 27 EVS, et ce n’est pas fini…  à voir au  Journal de France3 EVS

• POUR NE PLUS REVIVRE CE QUI S’EST PASSÉ HIER…   À voir ici

Du mercredi 7 septembre 2011

Présents :  Mireil, Élisabeth, Antoine, Salah (EVS aide à la direction), Bertrand (AED/AVS).

Excusés : Mylène, Michelle, Claudine, Cathy, Pierrette, Brigitte, Armindo (EVS et ex-EVS aide à la direction) et  Philippe (SNUIPP).

Premiers échanges, cet après-midi, à la  » réunion du mercredi  » de l’année scolaire 2011/2012 :

  • Description, au cas par cas, des modifications et des nouvelles attributions et fonctions de l’EVS aide à la direction, avec des interrogations sur les nouveaux contrats en CAE/CUI, sur la mobilité géographique par exemple…

  • Pas encore d’attribution d’école pour certains AVS, 2 jours après la rentrée, au mépris du salarié et de l’enfant (ou des enfants) dont elle/il devra s’occuper !

  • Évocation des élections (du 13 au 20 octobre 2011) des représentants qui défendront les personnels de l’Éducation Nationale, et en particulier, nous les précaires. C’est une avancée nouvelle et significative. Il faut user de ce droit de vote pour faire évoluer nos conditions de travail en table ronde auprès des instances et des administrations concernées.

  • Prochaine réunion du mercrediVoir  ICI.

,

ANNÉE SCOLAIRE 2010/2011

Du mercredi 15 juin 2011

Audience EVS à l’Inspection Académique

À l’issue du rassemblement des EVS devant l’Inspection Académique, une délégation a été reçue par les responsables de l’IA chargés de ce dossier et deux représentants de la  DIRECCTE (ex direction du travail).

La discussion a porté sur le renouvellement des contrats d’EVS qui arrivent à échéance entre le 30 juin et le 31 août.

Tout d’abord une bonne nouvelle : tous les EVS qui ont encore droit à un renouvellement vont être reconduits. Attention, il faut pour cela que le directeur de l’école ait donné son accord.

En revanche, l’administration veut en priorité les affecter dans des écoles accueillant un enfant en situation de handicap à qui la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) a attribué des heures d’Auxiliaire de Vie Scolaire. Le problème, c’est que les décisions de la MDPH ne seront pas connues avant le mois de juillet. C’est pourquoi les renouvellements de contrat des EVS se feront dans les écoles où ils sont actuellement, mais l’administration se réserve le droit de leur demander de changer d’école dès le mois de septembre, en fonction des décisions de la MDPH.

Nous avons insisté sur le fait que le ministre avait déclaré qu’il était encore possible de renouveler des contrats d’EVS sur les tâches administratives d’aide à la direction. Réponse de l’administration : c’est une possibilité, mais la priorité reste l’accueil des enfants handicapés.

Nous avons demandé à pouvoir rencontrer les services de l’IA à chaque fois qu’un cas particulier se posera pour un EVS : impossibilité de changer d’école, de se déplacer, de prendre en charge le handicap… Réponse de l’administration : ils sont d’accord pour étudier les situations particulières, mais refusent de s’engager systématiquement à répondre positivement à ces demandes. Ce sera au cas par cas.

Nous invitons donc les EVS qui rencontrent des difficultés, soit pour changer d’école, soit pour prendre en charge des élèves en situation de handicap, à nous contacter ICI et à demander un rendez-vous à l’inspection académique. Un délégué du personnel les accompagnera lors de l’audience.

Pas de droits sur l'album 233910

,

Réunions avec Maître Bougnoux les 6 et 11 mai 2011

Photo de Karine, EVS

Maître Bougnoux notre avocat, Philippe du SNUIPP et Maryse de la CGT-Éduc’action ont  expliqué clairement les tenants et aboutissants de cette nouvelle action auprès des Prud’hommes pour les nouveaux arrivants.

Nombreu(ses)x furent les nouveaux  et nouvelles EVS et AVS interressé(e)s par les explications sur nos droits, à la formation notamment. Droit prioritaire pour pouvoir rebondir, à la fin du CDD, sur un emploi pérenne. Ce droit, entre autres, n’a pas été respecté contrairement à l’obligation qui existe dans le textes de lois concernant les contrats aidés. Pour réparer l’injustice que les EVS et AVS subissent au quotidien, -outre le fait que ces emplois sont des emplois permanents indispensables au bon fonctionnement de l’établissement scolaire, alors que l’employé(e), elle, lui, ne l’est pas-, la centaine d’EVS/AVS et d’ex EVS/AVS présent(e)s sur les 2 jours de réunion, a décidé de faire un recours auprès du Tribunal de Prud’hommes. • Une autre réunion est prévue le 18 mai (sans Maître Bougnoux). Clic ici pour en savoir plus.

—————–

Déclaration universelle des droits de l’homme 1948

- Article 23 (extrait)

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.

3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale……

Plus on est nombreux, plus l’action est efficace !

En participant aux réunions et aux actions,

vous VOUS aidez à établir un réel rapport de force

pour imposer VOS revendications.

Participons le plus nombreux possible

aux actions et aux manifestations.

C’est vital pour notre avenir à TOUS.

,

 de l’action Collectif49/intersyndicale du 20 avril 2011

Action des précaires de l’éducation nationale pour le renouvellement de leur contrat (Suite du 13 avril)

Pas de droits sur l'album 227284 Photos de Karine, EVS

Suite à la manifestation qui a rassemblé une quarantaine de personnels précaires travaillant dans les établissements scolaires publics du département, des directeurs d’école et des enseignants, une délégation a été reçue par Monsieur Baukosa Directeur technique de la DIRECCTE et Madame Jourdan Directrice Adjointe à l’emploi.

La DIRECCTE nous a précisé que les demandes de renouvellement de contrat et les nouveaux contrats sont déposées, dans leur service, par l’IA qui doit lui signifier ses besoins en personnels.

Nous avons remis à  Monsieur Baukosa les lettres de demandes de renouvellement des personnels en contrats aidés (CUI-CAE ou Contrats Avenirs) sur des emplois d’EVS (Emplois Vie Scolaire) qui font de l’aide à la direction ou accompagnent des enfants handicapés sur prescription de la MDPH. (la MDPH attribue un certain nombre d’heures hebdomadaire d’accompagnement pour l’élève porteur d’un handicap).

La grande majorité de ces demandes de renouvellement de contrats arrivent à échéance bientôt, majoritairement entre fin avril et fin juin, alors que les personnels n’ont pas  encore épuisé tous leur droit au renouvellement. Il y en aurait environ 60 sur le département dans cette situation…

La DIRECCTE nous a dit qu’elle attendait une première dotation pour faire des contrats à partir de fin avril et une autre dotation pour septembre. Elle promet de faire le maximum pour renouveler tous ceux et celles qui n’ont pas épuisé leurs droits à renouvellement.

♦ Monsieur Baukosa  et Madame Jourdan nous ont précisé qu’il y avait 2 enveloppes de distribuées concernant 2 types de statuts :

- Une première enveloppe pour les bénéficiaires du RSA et de l’API qui relèvent du Conseil Général. Ces personnels sont sûrs d’être renouvelés.

- Une 2ème pour les autres bénéficiaires qui relèvent de Pôle-Emploi. Les dérogations pour ces personnels en droit de renouvellement vont être étudiés au cas par cas avec les dérogations promises.

Nous retenons la très bonne volonté de la DIRECCTE de faire tout ce qu’il lui est possible pour renouveler tous les contrats en cours dont les droits ne sont pas encore épuisés.

Les autres personnels qui ont épuisé tous leurs droits à renouvellement mais qui demandent à être maintenus dans leur emploi sous forme, par exemple, d’un contrat Assistant d’Éducation en contrat de droit public : c’est l’IA qui a été sollicitée (lire les précisions, à la fin du compte-rendu de l’audience à l’IA du 13 avril ci-dessous). Voir ICI pour s’inscrire pour postuler au poste d’AED. La DIRECCTE n’a aucun pouvoir pour ce type de situation.

 de l’action Collectif49/intersyndicale du 13 avril 2011

SNUipp-FSU 49 CGT-Éduc’Action 49 Sud Éducation 49

Quelques un(e)s des précaires qui disent NON ce mercredi 13 avril……

Ouest-France 14 avril 2011

Pas de droits sur l'album 227285 Photos de Karine, EVS

Action des précaires de l’éducation nationale pour le renouvellement de leur contrat

Suite à la manifestation qui a rassemblé une soixantaine de personnels précaires travaillant dans les établissements scolaires publics du département, des directeurs d’école et des enseignants, une délégation a été reçue par Madame Fourneret Inspectrice d’Académie et Monsieur Bouchet Proviseur du Lycée David d’Angers.

Nous avons remis à Madame Fourneret  et à Monsieur Bouchet 36 lettres de demandes de renouvellement des personnels en contrats aidés (CUI-CAE ou Contrats Avenirs) sur des emplois d’EVS (Emplois Vie Scolaire) qui font de l’aide à la direction ou accompagnent des enfants handicapés sur prescription de la MDPH (la MDPH attribue un certain nombre d’heures hebdomadaire d’accompagnement pour l’élève porteur d’un handicap).

Les contrats aidés sont des contrats de 6 mois minimum, renouvelables 1 ou 2 fois pour 1 ou 2 ans et pouvant aller jusqu’à 5 ans pour les personnels de plus de 50 ans ou travailleurs handicapés.

La grande majorité de ces 36 demandes de renouvellement de contrats arrivent à échéance bientôt, majoritairement entre fin avril et fin juin, alors que les personnels n’ont pas  encore épuisé tous leur droit au renouvellement. Il y en aurait environ 60 sur le département dans cette situation…

D’autres personnels ont épuisé tous leurs droits à renouvellement mais ils demandent à être maintenus dans leur emploi sous forme, par exemple, d’un contrat Assistant d’Éducation en contrat de droit public. Voir ICI pour s’inscrire pour postuler.

L’IA nous a dit qu’elle attendait une première dotation pour faire des contrats à partir de fin avril et une autre dotation pour septembre. Elle promet de faire le maximum pour renouveler tous ceux et celles qui n’ont pas épuisé leurs droits à renouvellement.

Toutefois, pour les contrats qui arrivent à échéance fin juin, on ne sait pas encore s’ils pourront  être renouvelés avec la dotation d’avril. Il se peut que cette dotation doit être utilisée impérativement immédiatement, y compris pour embaucher de nouvelles personnes….

Nous irons donc mercredi prochain à 10 h à la DIRECCTE pour lui demander que toutes les reconductions de contrats soient possibles. Il est absurde de mettre au chômage une personne qui s’est qualifiée « sur le tas », qui a encore des droits au renouvellement, pour la remplacer quelques semaines plus tard par une autre personne sur ce même poste avec un autre contrat aidé  … Ce  procédé est déjà scandaleux pour les personnels en fin de droit au renouvellement, ça l’est encore plus quand la personne a encore des droits sur lesquels elle comptait. Jusqu’ici, concernant les contrats aidés des années précédentes on n’avait encore jamais vu cela : ces contrats étaient renouvelés jusqu’à leur maximum légal. Aujourd’hui la donne a changée, on va de régression en régression.

Nous ne savons pas, non plus, si une personne non renouvelée à la fin de son contrat  avec des droits restant (et donc mise au chômage) pourra être renouvelée quelques semaines plus tard lorsque l’Inspection Académique ou le lycée/employeur David d’Angers disposera des moyens financiers nécessaires au renouvellement.  Par exemple, sera-t-il possible de renouveler, avec la dotation de septembre, un contrat qui se terminera fin juin et qui n’aurait pas pu être renouvelé avec la dotation d’avril ? Il faut pour cela une dérogation à la règle qui veut que « toute personne dont le contrat aidé a été interrompu n’est plus éligible pour un nouveau contrat aidé« . Donc, nous demandons qu’une dérogation à cette règle soit possible pour permettre le renouvellement des contrats jusqu’à épuisement des droits à renouvellement de chaque personne…

En attendant de savoir, l’angoisse est renforcée chez tous les personnels précaires de l’Éducation Nationale. C’est pourquoi, nous allons solliciter la DIRECCTE, (ex Direction Départementale du Travail) pour que les règles de renouvellement soient assouplies.

Enfin, pour les EVS qui ont épuisé tous leurs droits à renouvellement, nous avons demandé à l’IA un recrutement de ces personnels sur des postes d’Assistants d’Éducation. Là encore, on nous a opposé une règle qui imposerait d’avoir le Bac ou l’équivalent pour y avoir droit. Nous demandons là aussi une dérogation à cette règle, compte tenu de l’expérience acquise par ces personnels dans l’encadrement éducatif.

De la réunion intersyndicale du 22 mars 2011

Interventions sur les différents sujets des responsables enseignants syndicalistes  : Philippe du SNUIPP (FSU), Nathalie de Sud-Éducation, François du SNES (FSU), et  des EVS, AVS en poste : Mylène, Caroline, Élisabeth, Bertrand, Antoine du Collectif49.

Une bonne soixantaine de personnes ont assisté à cette réunion et ont participé activement.

• Discussions animées sur deux thèmes récurents :  le renouvellement des contrats et les formations.

• Pour les AVS : La question du « complément familial » a été abordé mais est resté sans réponse pour le moment. Le sujet est épineux et devra être approfondi ultérieurement lors de notre rencontre prochaine à l’IA …

Toutes et tous ne reçoivent pas encore, chaque mois, leur bulletin de salaire, là encore, l’IA devra nous répondre….

• Pour les AVSco et les AED, les agents non-titulaires : Ces personnels sont injustement exclus du congé formation…

♦ Après consultation de toute l’assemblée, il a été décidé de faire une action collective, le 13 avril à 10 heures au lycée David d’Angers, puis à l’Inspection Académique.

Chaque EVS, AVS, AED, TOUS les EVS, AVS, AED viendra, viendront et au lycée David d’Angers et à l’Inspection Académique pour déposer,toutes et tous ensemble, leur demande de renouvellement de contrat ou de poste. Ne sont pas exclus de cette action tous celles et ceux dont le contrat est arrivé à échéance :

• Ne perdons pas de vue que notre objectif c’est la titularisation et la professionnalisation des EVS, AVS, EAD…

◊ Lettre-type à télécharger pour le renouvellement de contrat dans la rubrique “BOÎTE à OUTILS” : ICI (renouvellement contrat en cours)et ICI (renouvellement contrat terminé)

 •  Du 20 janvier

Mettre fin à la précarité dans la fonction publique.

Journée nationale d’action  contre la précarité

Appel de la FSU, de la CGT et de Solidaires

UN MILLION D’AGENTS NON TITULAIRES DANS TOUTE LA FONCTION PUBLIQUE !

  • Être taillable et corvéable à merci,

  • Être privé de droits,

  • Avoir des salaires au rabais,

  • Subir l’arbitraire des renouvellements de contrat,

  • Craindre le chômage,

  • Avoir peur d’être malade,

  • Voir sa retraite compromise,

  • Vivre une insécurité permanente,

  • Subir les temps non complets

  • Être divisés entre salariés

AGENTS TITULAIRES ET NON TITULAIRES, EN GRÈVE ET DANS L’ACTION JEUDI 20 JANVIER 2011

Il s’agit de faire évoluer le Statut de la Fonction Publique, non dans la voie de son affaiblissement et de son démantèlement comme le gouvernement s’y emploie, mais en intégrant mieux les besoins diversifiés de la Fonction Publique, en garantissant des droits élevés pour tous, et en prévenant de nouveaux recours abusifs à l’emploi précaire de la part des employeurs publics.

C’est sur cette base que la CGT, la FSU, et Solidaires abordera les négociations qui vont prochainement s’ouvrir.

Pour permettre aux agents de peser sur celles-ci, la CGT Fonction Publique, la FSU et Solidaires appelle les agents titulaires et non-titulaires à agir ensemble pour l’emploi public et des droits pour tous.

_____________________________________

De l’audience avec l’IA du 19 janvier

Étaient présents à l’audience : 5 membres du Collectif49 (4 EVS et 1 AVS), un représentant de la FSU, un de SUD éducation et un de la CGT éducation.

Les interlocuteurs représentant l’IA étaient le secrétaire général : Monsieur Cavé. L’inspecteur de l’Éducation Nationale chargé de l’adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés : Monsieur Gromy. Madame la chef de division du second degré.

Les représentants syndicaux ont remercié le secrétaire général de leur avoir communiqué le listing de tous les EVS et AVS et AE du département du Maine et Loire. Ils ont demandé qu’il soit complété avec les dates de renouvellement des contrats.

Les sujets abordés durant l’audience ont été les suivants :

1- La date des renouvellements de tous les contrats des emplois Vies scolaires du département,

2- Le budget prévu a cet effet,

3- Les bulletins de salaire des assistants d’éducation,

4- Le statut des emplois précaires concernant les AVS et les EVS,

5- Les droit au renouvellement des emplois EVS et AVS en contrat aidé qui ont été remerciés en novembre 2010,

6- Le niveau de recrutement des assistants d’éducation occupant un poste d’AVS,

7- Le temps de travail selon le type de contrat qu’il soit de droit privé ou de droit public,

8- La formations proposées aux EVS et AVS,

9- Le remboursement des frais de transport pour les formations des bénéficiaires dont les communes où ils travaillent sont éloignées d’Angers.

Les réponses de L’IA ont été les suivantes:

- Les contrats  EVS ne seront désormais renouvelés seulement en fonction de la présence d’enfant en situation de handicap dans son école de rattachement. L’EVS se verra alors investi  d’une nouvelle mission. Le nombre d’heure est fixé par la MDPH et n’est  pas forcément à hauteur des 20 heures par semaine, minimum légal. L’EVS assurera la différence en heures administratives, comme il/elle le faisait auparavant dans ses fonctions d’EVS.

- L’accompagnement des enfants en situation de handicap est devenu une priorité pour l’IA d’où les nouvelles missions de l’EVS : aide à la direction d’un côté et accompagnement d’un enfant en situation de handicap de l’autre. Par conséquent : disparition progressive des emplois d’EVS aux fonctions administratives d’aide à la direction.

- Les prescriptions MDPH ont augmentés de 300 à 400 % d’où important besoin d’AVS.

- L’ EVS devra exercer ses deux missions sur le même lieu de travail.

- Les assistant(e)s d’éducation sont recrutés avec un bac. Il y a des dérogations pour les mères de familles qui ont trois enfants, par exemple.

- Le budget pour assurer le bon fonctionnement des nouvelles missions des EVS et AVS n’est toujours pas connu à ce jour.

- Les emplois aidés (CAE-CUI) sont limités désormais à 20 heures par semaines. Leur durée est désormais, de 6 mois au lieu de 9, renouvelable éventuellement…Rien n’est acquis. (L’objet du contrat aidé et sa finalité, l’insertion professionnelle et sociale du bénéficiaire, n’a jamais été ni la priorité, ni la préoccupation du gouvernement. Pareil pour l’accompagnement des enfants porteur d’un handicap et pour l’aide administrative auprès des directeurs d’école…)

- Les emplois d’assistant d’éducation sont renouvelables tous les ans pendant 6 ans maxima. Le temps de travail peut être inférieur ou supérieur à 20 h. Tout dépendant de la prescription MDPH et de la zone géographique pour l’accompagnement de l’enfant porteur d’un handicap.

- Concernant la formation des EVS l’IA propose :

• des réunions d’informations sur le service public (d’État, Territorial, Hospitalier,…) et son fonctionnement dans ses grandes lignes.

• l’IA travaille avec des partenaires tels que Pôle Emploi, l’AFPA, le GRETA. Ces organismes, selon l’IA, « font ce qu’ils peuvent pour organiser et proposer des formations« , mais ils prétendent que tous les EVS ne sont pas motivés. (Proposer une formation de « cariste » pendant 1 semaine, sans payer les frais de route quand on travaille loin d’Angers, on se doute pourquoi les EVS « ne sont pas motivés » !)

Les représentants syndicaux ont fait observer à l’IA que les « formations » ont lieu à Angers. Or les EVS et AVS ne travaillent pas tous à Angers ! Ils travaillent à Cholet, Segré, Saumur, Vihiers, Jallais, etc….. Ils ont demandé à l’IA  que les frais de transport soient leur soient remboursés.

• une « formation » en bureautique de 2 jours !

• une « formation » aux premiers secours. C’est une adaptation au poste, pas une formation professionnelle !

• une « formation en interne » normalement distribuée par le tuteur de l’EVS. C’est une adaptation au poste, encore une fois !

• pas de formation prévues dans le cadre du PAF (Plan Académique de Formation).

- La formation pour les AVS est de 60 heures minimum par an ! Ce sont plutôt des réunions d’information et d’adaptation au poste qui se déroulent le mercredi en plus du temps de travail ! L’IA nomme ce temps : « temps de formation hors présence de l’élève« . Ce temps n’est pas rémunéré !

- Les bulletins de salaires des  assistants d’éducation AVS ne leur sont envoyés à leur domicile que tous les deux mois « pour faire des économies » selon Madame la chef de division du second degré. Sauf exception il n’est pas, pour l’heure, question de les envoyer tous les mois. Sur l’insistance des représentants syndicaux l’IA va réfléchir à cette question car les assistants d’éducation les réclament pour leur démarches administratives : banques, Pôle emploi, CAF…

- L’IA semble remettre en cause  le bien fondé des heures d’accompagnement prescrites par la MDPH !

- Suite aux nombreuses interventions des différents syndicats et manifestations des populations en novembre et décembre 2010 concernant le refus de renouveler les contrats aidés faute de crédits, l’IA demande que ces renouvellements conservent un droit d’éligibilité à partir de janvier 2011 à titre exceptionnel, en s’appuyant sur un arrêté préfectoral édité et paru pour l’occasion. Sous la pression ils tentent ainsi de « rattraper » leur dérapage, ou bavure, particulièrement injuste pour nos collègues, leur école, les élèves.

- Pour les EVS dont le contrat se termine courant 2011 et avant le 1er juillet, pour celles et ceux qui ne peuvent pas accompagner un enfant porteur d’un handicap car il n’y en a pas dans leur école de rattachement, l’IA fera son possible pour proposer, à ces EVS concernés, un accompagnement d’élève en situation de handicap dans une autre école alentours. Si aucune prescription n’est proposée par la MDPH, laquelle leur enverra les prescriptions en mai ou juin 2011, le contrat ne sera pas renouvelé et la personne ne sera plus éligible à un emploi d’AVS en septembre pour la rentrée scolaire 2011/2012. À plus forte raison pour un emploi d’EVS  ayant la fonction d’aide à la direction !

Au cours de l’audience chacun a pu s’exprimer. Les représentants de l’IA étaient à l’écoute mais n’ont fait aucune proposition concrète. Les syndicats et le Collectif49 se sont déclarés en désaccord avec l’IA quant à la précarité qui se développe dans l’Éducation Nationale, quant au détournement des contrats aidés, quant à l’exécution de ces contrats aidés qui se fait dans des conditions on ne peut plus irrégulières. L’IA persistent et signent pour que les contrats aidés restent des emplois précaires qu’ils appellent hypocritement « emplois passerelles« . (Oui ! une passerelle entre …. le chômage avant le contrat aidé et le chômage après le contrat aidé !)

————–

Il ressort de cette audience que, pour appuyer nos revendications, un rapport de force doit exister. À nous de l’instaurer ! À vous de participer, à vous de réclamer vos droits.  Ne vous résignez pas. Les syndicats sont là, très présents et actifs pour nous soutenir.

Prochaine réunion du mercredi : le 2 février 2011. Venez nombreux !

De la réunion du 12 janvier

Présents : Maryse de la CGT-Éducation, Nathalie de Sud-Éduc’action, Marylène, Sabrina, Élisabeth, Jean-Marie, Bertrand, Antoine : membres du Collectif49.

Excusée : Caroline du Collectif49,  elle a accouchée d’une petite fille : Florine. Tous nos voeux de bonheur à Caroline, au bébé et à toute sa famille.

Excusé : Philippe du SNUipp, il est au congrès national de la FSU à Paris pour préparer la journée nationale contre la précarité, le 20 janvier.

Les points suivants ont été abordés :  

- Présentation et préparation de la journée nationale d’action contre la précarité du 20 janvier.

- Délégation pour l’audience à l’IA le 19 janvier à 14 heures,

- Présence du Collectif49 à la conférence de presse intersyndicale CGT, FSU, Solidaires/Sud le 20 janvier à 11h30,

- Rédaction d’un courrier à l’IA pour demander une audience le 19 janvier, afin d’obtenir le listing de tous les précaires du Maine et Loire et afin d’obtenir des réponses aux problèmes récurrents que rencontrent les agents non-titulaires de l’Éducation Nationale : par exemple la fiche de paie qui n’arrivent que 2 mois plus tard ! Prochaine réunion du mercredi : le 2 février.

De la manifestation du 15 décembre 2010 :

Une délégation composée de trois syndicats, de deux EVS et d’un AVS a été reçue à  l’Inspection Académique par  Monsieur Cavé, secrétaire général de l’ IA  ainsi qu’une responsable du second degré. Les syndicats présents étaient : SNuipp, FSU, Unsa et Sud. Chaque  personne s’est présentée à tour de rôle.

• Faut-il rappeler que les préfets sont là pour coordonner et éventuellement s’assurer de la légalités de la mise en application des politiques de l’État ? 

La discussion a concerné les revendications suivantes :

- le renouvellement des contrats EVS,

- la pérennisation des emplois EVS et AVS,

- Les allocations de retour à l’emploi,

- Une vrai formation pour les EVS,

- les bulletins de salaires des assistants d’éducations qui ne leur sont envoyés que tous les deux mois,

- la suppression de la formation pour les assistants d’éducations AVSi à partir de la deuxième année d’exercice,

- la baisse de rémunération conséquente des AVSi liée à cette suppression des heures de formation,

- Les difficultés à communiquer au niveau administratif pour les Avsi.

Les réponses apportées ont été les suivantes :

- A l’origine les emplois d’EVS et d’AVS sont des emplois passerelles, charnières….

- Les EVS qui voient leur contrat prendre fin auront la possibilité, à l’avenir, de postuler sur des emplois d’AVS.

- La façon dont certains EVS ont vu leur contrats non renouvelés par Pôle Emploi n’est pas de la responsabilité de L ‘IA qui à tout fait pour maintenir dans l’emploi les personnels concernés,

- L’ AVS qui refuse le renouvellement de son contrat ne percevra pas d’AER (Aide au Retour à l’Emploi). C’est  géré comme une démission. Ceci, d’ailleurs, concerne tout les personnels de l’Éducation Nationale embauchés sous contrat. L’IA s’appuie sur un décret de 1986 qui à fait jurisprudence depuis…

- Pour bénéficier de l’ARE qui est versée par le rectorat, l’AVS doit aller au bout des ses contrats. Ce sont des contrats d’un an renouvelables tous les ans pendant une durée de 6 ans maximum.

- Les emplois d’assistants d’éducations étaient à l’origine réservés aux étudiant boursiers,

- Les AVS ont droit à 200 heures de formation. Par contre, l’IA n’a pas le budget pour rémunérer ces formations (?)

- Concernant les difficultés de communication  au niveau administratif : <<Les agents qui remplissent cette mission sont avant tout des hommes et ne font qu’appliquer les directives de leurs responsables hiérarchiques.>>

- L’IA a bien conscience que les postes d’EVS sont nécessaires dans les écoles mais l’IA ne peuvent  pas agir sur des décisions prises par le gouvernement concernant les suppressions de postes envisagés pour 2011.

- Le secrétaire général et sa collègue laissent aussi sous-entendre que les EVS, qui n’auront pas d’élève en situation de handicap dans leur école à la fin de leur contrat actuel, ne seront pas renouvelés mais pourraient, peut-être, occuper un poste dans une autre école sous réserve qu’il y en ait un vacant. En clair beaucoup d’EVS vont se retrouver au chômage d’ici le mois de juin !

- L’IA attend une réponse de la DIRRECTE (ex Direction Départementale du Travail) concernant la possibilité d’une dérogation de renouvellement de contrats  pour les EVS qui seront interrompus d’ici janvier et qui ne seront plus éligibles suite à leur période de chômage. Mais c’est encore à ce jour sous réserve d’un déblocage d’une enveloppe de 20 millions d’€…. (Voir ICI  et ICI  ! Lire aussi ICI CGT Éduc’action…)

La délégation a pris acte des réponses du secrétaire général de l’IA  et de sa collègue, dans une ambiance apaisée.

De la manifestation du 1er décembre 2010 :

- Jeudi 02 décembre 2010 - Courrier de l’Ouest Angers

Cet après-midi, malgré un froid très vif qui n’a pas n’a pas rebuté les manifestants : parents d’élèves, enseignants, EVS, ex EVS, AVS, AE, les syndicats FSU, SNUIpp, SUD, CGT, SE-UNAS et le Collectif49, l’audience avec le collaborateur du préfet s’est déroulée comme prévu.

Un autre rendez-vous est donné, pour le 15 décembre, devant l’Inspection Académique.

Clic sur l’image pour mieux lire… 

De l’entrevue à la Préfecture du Maine et Loire le 30/11/2010

La délégation a été reçue à la Préfecture du Maine et Loire par un collaborateur du Préfet.  Le collaborateur du Préfet ne s’attendait pas à voir autant de personnes dans la délégation : trois représentants syndicaux (SNUipp49, Sud éducation49 et UNSA49), trois EVS et un AVSi. Il a souhaité que chacun(e) se présente en faisant un tour de table. Il s’est présenté à son tour puis a commencé à noter les revendications.

Les représentants syndicaux ont exposé les revendications suivantes :

- Le non renouvellement des contrats des emplois EVS,

- La pérennisation des emplois EVS et AVS,

- L’attente du déblocage  de l’enveloppe de 20 millions d’euros pour permettre le renouvellement des emplois EVS,

- Permettre aux EVS non renouvelé(e)s de pouvoir  postuler de nouveau à ces emplois sans le délai de carence imposé par Pôle Emploi(au moins un an),

- La suppressions à terme des Emplois Vie Scolaire (EVS) en charge de l’aide administrative à la direction de l’établissement scolaire, qui seront requalifié(e)s en Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS)  sous condition de la scolarisation d’un élève porteur d’un handicap et sur dérogation.

Les trois personnes occupant un poste Emploi Vie Scolaire ( EVS ) ont fait remarquer au collaborateur du préfet :

- La précarisation de leur emploi,

- La non reconnaissance de leurs compétences,

- L’importance des Emplois de Vie Scolaire dans leur participation au bon fonctionnement des écoles, collèges et lycées,

- L’irrespect  dont elles, ils sont victimes de la part de Pôle Emploi, de l’inspection Académiqueet du ministère concerné qui se sont chargé de déclencher et d’annoncer brutalement ces mesures inacceptables et injustes.

La personne occupant le poste d’ AVSi a dénoncé :

- La précarisation de son emploi,

- La baisse de son salaire : de 643 € au départ du contrat, il est descendu à 580 euros, toujours pour 21 heures de travail. Cette baisse  provient du fait que la formation attribuée aux AVS n’est  rémunéré, désormais, que pour la première année de fonction. C’est une nouvelle mesure  a été prise par  l’Inspection Académique en septembre 2010.

- Le manque de formation des AVS pour assurer l’encadrement spécialisé des enfants porteurs d’un handicap.

- La multiplication des emplois précaires au sein de l’Éducation Nationale.

 L’entrevue s’est déroulée dans une ambiance apaisée. Le collaborateur du Préfet a été notre écoute sans entamer un dialogue. Il n’a pas fait  allusion aux journalistes mais a pris en considération le regroupement devant la préfecture.

Nos revendications suivront le chemin habituel : Préfet, Ministère concerné, Matignon….

 

- Mardi 30 novembre 2010  - Courrier de l’Ouest Angers

Clic sur l’image pour mieux lire…

De la réunion intersyndicale du 16 novembre 2010

Très importante et active participation à cet après-midi d’information sur le temps de travail organisée par l’intersyndicale de Maine et Loire. Environ 70 EVS, AVS et AED étaient présents, tout horizon… du département.

- Présents à la tribune :

• Monique et Laurent agents de Pôle-emploi syndiqués militants,

• Nathalie de Sud Éduc’action, Maryse de CGT Éducation, Marie-Aline de la FSU, Philippe du SNUipp, enseignants militants,

• En salle, des membres du Collectif49 : Marylène, Évelyne, Dominique, Élisabeth, Jean-Marie. Excusé, Bertrand.

- Les points suivants ont été abordés : 

• La non reconduction des contrats EVS et la suspension des embauches et remplacement de ces personnels jusqu’au 31 décembre 2010 faute d’enveloppe budgétaire suffisante. Pour 2011, c’est la grande inconnue pour l’avenir des personnels EVS en cours de contrat et pour de nouvelles embauches… Les directeurs d’école, en revanche, vont recevoir dans les jours qui viennent, un imprimé pour obtenir des dérogations au cas par cas en ce qui concerne les AVSH.

• Distribution de la copie du courrier reçu par Pôle-emploi. Voir et télécharger ICI le courrier stupéfiant reçu par Pôle-emploi. Un courrier, pour  une décision intempestive transpirante de mépris qu’il ne faut surtout pas banaliser. C’est un défi qu’il nous faut relever. À diffuser largement !À noter : on nous qualifie, dans ce courrier, de « stock qu’il faut gérer » ! Et l’on dissuade à l’avance tous ceux qui oseraient protester contre ces traitements inadmissibles…

• Une grande surprise contradictoire face au débat qui nous réunissait, genre scoop, nous a été faite par un camarade anonyme présent dans l’assemblée. Il nous a annoncé que, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2011, au cours de la réunion de commission élargie, le vote d’un amendement a été adopté à l’unanimité concernant les EVS : << j’ai présenté un amendement proposant d’affecter une partie des crédits destinés au financement des heures supplémentaires à l’augmentation du nombre d’emplois vie scolaire (EVS) dans les établissements publics du premier et second degré….>>.

Lire la suite  ICIEt vous pouvez lire la proposition de loi, en entier, inscrite au Projet de loi de finances pour 2011  ICI

- Actions  décidées d’un commun accord

• Devant les attaques frontales répétées et le mépris du ministère de l’Éducation Nationale, nous avons  décidé de réagir malgré ce fameux amendement aussi « providentiel » qu’inattendu mais pas encore voté au budget 2011. Restons réservés et prudents. Il pourrait s’agir d’un effet d’annonce en vue de la prochaine élection présidentielle !

• Des propositions d’actions ont fusées de la salle et nous avons retenu la manifestation devant la préfecture d’Angers le mercredi 1er décembre à 15 heuresNous avons voté « OUI » à l’unanimité (moins 2 réserves).

• Dans les propositions d’actions, une pétition à faire signer aux enseignants, aux parents, aux grands-parents, aux amis, aux collègues, au plus grand nombre de personnes ….est disponible ici.Cette pétition est nécessaire pour sensibiliser et rallier  l’opinion public à notre cause.Ces pétitions seront déposées en préfecture lors de notre entretien avec le préfet le 1er décembre.

IMPORTANT

Déclaration universelle des droits de l’homme 1948

- Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.

3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

mamoudoukane |
Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GUAT Clément
| demoli
| Objectif CAPA